Numéro 636

Édition du mercredi 20 février 2019

Bonjour,
On connaissait la convergence des luttes. Désormais on risque de parler de la convergence des plateformes numériques. Le meilleur de chaque (grande) plateforme dans chaque plateforme… C’est le futur tel que l’entrevoit le patron de PayPal. Les plateformes ont pris le pouvoir.
Franck Mayans

Les maîtres du monde

L’avenir rend euphorique le patron de PayPal.« Il y a aujourd’hui une explosion du commerce en ligne et nous surfons sur cette vague. Et ce que nous entrevoyons est extrêmement positif. », explique Dan Schulman. Selon lui, les paiements en ligne devraient très bientôt représenter un marché de 100 trillions de dollars (100 milliards de milliards !). « On détient aujourd’hui peut-être 1 ou 2 % de ce marché », ajoute Schulman. Une petite part de marché, mais un gros gâteau. Mais être une plateforme numérique dominante sur son marché n’est qu’une étape pour le patron de PayPal. L’avenir des plateformes, de PayPal à Facebook en passant par Google, ce n’est pas de rester chacun dans son coin à servir ses clients/utilisateurs, mais de combiner le meilleur de chaque plateforme pour offrir une super plateforme (une meta-palteforme ?) au service des entreprises. Plateformes de tous pays unissez-vous. (Interview de Dan Schulman sur la chaîne américaine CNBC)

Petit joueur

Le marché du jeu vidéo en France a généré un chiffre d’affaires de 4,9 milliards d’euros en 2018, en croissance de 15 % en 1 an. C’est le jeu de foot FIFA 19 qui a été le jeu le plus vendu en France en 2018 avec 1,3 millions d’unités, devant Red Dead Redemption 2 (1 million d’unités). Sport de masse pratiqué par 51 % des Français, le jeu vidéo est aussi, contrairement aux idées reçues, plutôt un sport d’adulte où la moyenne d’âge du joueur régulier est de près de 40 ans. (SELL – Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs).

Recevez Numériq1 tous les jours sur votre email

Bazar

Amazon s’intéresserait au rachat du site de e-commerce chinois Kaola. Le site distribue principalement des produits d’importation dans tous les domaines (de la mode à l’alimentation et de la beauté aux produits électroniques). L’opération qui verrait la fusion de la modeste filiale chinoise d’Amazon avec Kaola pourrait être considérée comme une tentative de pénétrer un marché national ultra-protégé.

Bi-moteur

Akio ajoute à sa solution de gestions de contacts clients (téléphone et canaux digitaux) le moteur d’automatisation des parcours clients de l’éditeur Sereneo. Les 2 entreprises viennent en effet de conclure un premier partenariat technologique dont l’objectif est d’optimiser les interactions humaines en facilitant l’automatisation de certains processus.

On fait la grosse voix

Il s’est vendu presque 2 fois plus d’enceintes vocales au 4e trimestre 2018 qu’au cours du trimestre précédent. Avec 35 % des appareils vendus sur la période, Amazon reste le ténor de l’enceinte vocale, talonné par le soprano Google avec 30 % des ventes. Le reste de la chorale se partage les miettes. (Strategy Analytics)

Qui a dit ça ?

« Pris individuellement, chaque nouveau canal de communication est moins coûteux que la publicité télévisée, mais, finalement, quand on additionne toutes les dépenses, je ne crois pas que nous ferons des économies. Nous allons investir autrement mais pas moins. »

C’est James Quincey, le patron de Coca-Cola. Et à la fin on reviendra faire de la pub à la télé…
(Les Echos)

Si vous avez manqué la dernière édition, vous pouvez la lire ICI

Joindre la rédaction : redaction(at)numeriq1.fr