Numéro 604

Édition du jeudi 3 janvier 2019


Bonjour,
Aujourd’hui c’est une vraie lettre chorale… On pousse des clics et des oups, on fait des Tim et des Cook. Vous pouvez vous joindre à nous, même si vous ne savez pas chanter.

iBaisse

Tim Cook, le boss d’Apple, met les investisseurs en garde : les résultats de l’entreprise pour le 1er trimestre fiscal 2019 (qui se termine fin décembre) ne seront pas ceux que vous attendez. De fait, le chiffre d’affaires pour la période devrait être aux alentours de 84 milliards de dollars. La firme à la pomme avait prévu de dépasser les 90 milliards de dollars. C’est un peu comme lorsque le premier de la classe n’a eu que 18 au lieu de 20 à son devoir sur table. Cook explique cette contre-performance par un lancement tardif des derniers modèles d’iPhone, un dollar fort qui a pénalisé les ventes à l’étranger, des contraintes d’approvisionnement et surtout la baisse de la demande sur les marchés émergents, en particulier en Chine. Cela étant, Apple n’a pas, à ce jour, de problème de profitabilité. L’entreprise souffrirait plutôt d’une « iPhone dépendance »… comme ses clients !

Clic… Oups

Pour quelle raison clique-t-on sur une pub en ligne ? Ce n’est pas l’ignorance. Selon l’étude réalisée par Clutch auprès de 506 personnes qui ont cliqué sur une pub après une requête sur un moteur de recherche (Google, YouTube, Amazon ou Bing), 77 % se disent capables de distinguer une annonce publicitaire d’un contenu organique. Pas l’ignorance donc, plutôt la facilité. Les 4 principales raisons de cliquer sur une annonce en ligne cités par les répondants : 1/ L’annonce répond à ma requête (33 %) 2/ L’annonce est celle d’une marque que je connais (26 %) 3/ L’annonce apparaît avant les autres résultats (20 %) 4/ L’annonce comporte un titre, une image ou une description attirante.

On aurait aimé un peu plus de magie…

Pour ceux qui aiment Numériq1
Vous pouvez désormais soutenir très facilement votre newsletter préférée (je sais que vous en aimez d’autres…) grâce à Tipeee, la plateforme de financement participative. À partir de 1 euro vous participez à la création quotidienne de la newsletter.

Chorale

L’écosystème vocal d’Amazon (Alexa) peut compter en janvier 2019 sur plus de 55 000 applications disponibles aux États-Unis. En France, les enceintes vocales d’Amazon ne sont pour le moment associées qu’à 981 applications. (Voicebot)

Mes courses chez Google

Google e-commerçant ? Intermédiaire du e-commerce plutôt. Selon le magazine LSA, Google devrait lancer début 2019 sa place de marché en France, Google Shopping.

Nouvel Aspect

Aspect Software, le spécialiste américain des technologies de communication pour centre de contacts, vient d’annoncer son rachat par le fonds d’investissement Vector Capital. Ce dernier devrait investir plus de 100 millions de dollars dans le développement de l’entreprise. Créé en 1973, Aspect Software pèse pour un peu plus de 440 millions de dollars de chiffre d’affaires.

« Si vous faites en sorte qu’il soit plus facile et moins coûteux d’acheter vos produits sans passer par vos magasins, les clients n’iront plus dans les magasins. Ils iront ailleurs. Et c’est exactement ce qui est en train de se passer. »
C’est Nick Egelanian, spécialiste du commerce de détail et président de SiteWorks. Et en même temps si vous ne le faites pas quelqu’un d’autre le fera à votre place. Cruel dilemme.
(RetailDive)

Recevez Numériq1 tous les jours sur votre email 
(On ne partage votre adresse avec personne)