Numéro 627

Édition du mardi 5 février 2019


Google chiffres

Bonjour,
Dans le journal d’aujourd’hui, on compte jusqu’à 3 et on fait Ding Dong. Si vous voulez jouer avec nous, poursuivez votre lecture.
Franck Mayans

Gros moteur

C’est au tour d’Alphabet, la maison mère de Google de publier ses résultats. On retient les résultats annuels : 136,8 milliards de chiffre d’affaires pour l’année 2018, en hausse de 23 % par rapport à 2017. Le bénéfice net se porte bien également à 30,7 milliards. Le groupe reste largement dépendant de la publicité avec plus de 80 % du chiffre d’affaires qui provient de revenus publicitaires.

Plat du jour

Lunchr, la startup française qui s’est lancée dans le titre-restaurant dématérialisé (avec Mastercard), vient de lever 30 millions d’euros. Lunchr revendique 2000 entreprises clientes en France (dont Redbull, Spotify et Qonto).

Les Français ont dépensé 92,6 milliards d’euros sur les sites e-commerce en 2018 (+ 13,4 %). 35 % des revenus du e-commerce français passent désormais par un appareil mobile (smartphone et tablette). Le e-commerce français devrait dépasser les 100 milliards de revenu en 2019. (Bilan 2018 du e-commerce en France – FEVAD et KPMG)

Et 1 et 2 et 3

Comment être rapidement sur le marché, avec des produits innovants qui répondent aux attentes des consommateurs ? Ça tient à 3 questions que doivent se poser les équipes marketing, selon Marc Pritchard, le directeur marketing de Procter & Gamble.
1/ Quels sont les besoins ? (attentes des consommateurs)
2/ Qu’est-ce qu’il est possible de faire ? (réponses aux attentes)
3/ Et si on faisait plutôt ça à la place ? (innovation)
Pour Pritchard, cette façon de réfléchir permet finalement de tester une multitude de scénarios sans passer nécessairement par une coûteuse expérimentation en situation réelle.

Recevez Numériq1 tous les jours sur votre email 
(On ne partage votre adresse avec personne)

Ding dong

En 2018, Amazon a dépensé 1,65 milliards de dollars en nouvelles acquisitions. Dans le détail ce sont 2 acquisitions majeures qui constituent le gros des dépenses, les pharmacies en ligne PillPack et Ring, les sonnettes connectées pour la maison.

C’est le 28 mars que les Galeries Lafayette ouvriront leur tout nouveau magasin sur l’avenue des Champs Élysées.Avec 6500 m2 de surface commerciale, ce sera, à date, le plus grand magasin de l’avenue.

Le temps des startup

L’éditeur Holy-Dis organise un concours de pitch autour des thématiques relatives à son cœur de métier : la planification et la gestion des temps de travail. Vous êtes une startup, vous avez développé un produit ou un service qui pourrait bien révolutionner la manière dont on appréhende le temps en entreprise ? À l’occasion de ses 30 ans (le temps passe vite), Holy-Dis vous offre 5 minutes (le temps est de plus en plus court) pour convaincre 300 professionnels des RH de la pertinence de votre projet.
Pour vous inscrire, c’est avant le 15 marsen suivant ce formulaire.

Qui a dit ça ?

« Avec la puissance de l’intelligence artificielle, les raisonnements des machines seront beaucoup plus rapides et renseignés que n’importe quel raisonnement d’esprit humain. C’est pourquoi il est fondamental de miser sur les compétences humaines que sont la réflexion et la culture. Il est bien plus tendance et utile d’apprendre la philo que le code informatique que les machines feront mille fois mieux que nous dans quelques temps, si ce n’est déjà maintenant. »

C’est Julia de Funès (la petite-fille de Louis de Funès), philosophe et auteur notamment de Socrate au pays des process.
(Wydden)

Si vous avez manqué la dernière édition, vous pouvez la lire ICI

Joindre la rédaction : redaction(at)numeriq1.fr

Numéro 626

Édition du lundi 4 février 2019


Bonjour,
Comme je compte sur Facebook pour rappeler ma date d’anniversaire à mes amis, Facebook peut compter sur moi pour vous rappeler que c’est aujourd’hui son anniversaire. Quand je peux donner un coup de pouce…
Franck Mayans

C’est pour un règlement

Après Apple c’est Cisco, le leader des infrastructures réseaux, qui appelle les États-Unis à adopter une réglementation comparable à la réglementation européenne sur la protection des données (RGPD). « Nous pensons que le RGPD fonctionne bien, et qu’à quelques différences près, c’est aussi ce que nous devrions mettre en place aux États-Unis », a déclaré Mark Chandler, le directeur juridique de Cisco.

Recevez Numériq1 tous les jours sur votre email 
(On ne partage votre adresse avec personne)

Grands espaces

Hier avait lieu la finale du Super Bowl, l’événement sportif (football américain) le plus suivi aux États-Unis. Il y a un autre match qui se joue pendant le Super Bowl, celui de la coupure pub, espaces pendant lesquels les grandes marques font assaut de créativité en diffusant leurs plus beaux spots publicitaires. Les grandes stars restent évidemment les marques de sodas, alcool, chips et voitures… (Vive le sport à la télé !). Mais on notera la présence de plus en plus fortes des grands acteurs technologiques, Google, Microsoft ou Amazon. Ce dernier était présent avec rien moins que 3 marques : Amazon Prime Vidéo, Amazon Alexa, et le Washington Post, le journal dont Jeff Bezos, patron d’Amazon, est le propriétaire. (Vous pouvez visionner les pubs du Super Bowl 2019 sur iSpot.tv)

Suggestion d’amis

C’est le 4 février 2004 qu’un jeune étudiant d’Harvard de 19 ans, Mark Zuckerberg, invente The Facebook qui deviendra Facebook. Le réseau social planétaire fête aujourd’hui ses 15 ans. Laissez-lui un petit mot sur son mur, ça lui fera plaisir.

Langue vivante 1

Le site Venture Beat a fait le compte des différentes langues prises en charges par les assistants vocaux. Google Assistant est le plus doué en langue avec une trentaine de langues à son actif. Siri d’Apple parvient à « comprendre » une vingtaine de langues. Quant à l’assistant vocal d’Amazon, Alexa, il fait le minimum avec la pratique de 5 langues (Anglais, Allemand, Français, Japonais, Espagnol). On est encore loin d’une technologie universelle. Rien qu’en Europe on compte 24 langues officielles. On pourrait imaginer que le prochain grand combat des acteurs technologiques soit l’adoption d’une langue unique. L’Amazonian ?

Netflix a dépensé 1,8 milliards de dollars en publicité en 2018. C’est 65 % de plus que ce que le leader de la diffusion vidéo avait dépensé en 2017.

Pharmasimple, le site de vente en ligne de produits de parapharmacie, rachète son concurrent Enova Santé, la société montpelliéraine éditrice du site 1001Pharmacies. Pharmasimple devrait débourser 8 millions d’euros pour cette acquisition. Belle ordonnance.

Qui a dit ça ?

« Plus je réfléchis à la question des transports urbains, et plus je me dis que ce dont on a besoin ce ne sont pas plus de voitures autonomes ou plus de tunnels auto-guidés, ce sont simplement plus de pistes cyclables. »

C’est Travis VanderZanden, le pdg de Bird, le service de partage de trottinette électriques.
(Techcrunch)

Joindre la rédaction : redaction(at)numeriq1.fr

Numéro 625

Édition du vendredi 1er février 2019


Bonjour,
Un journal du jour dans lequel Amazon tourne au cloud, Guinness à l’eau et Uber à vide. Ce week-end essayez de ne pas tourner en rond.
Franck Mayans

Amazon enfonce le cloud

C’est au tour d’Amazon d’annoncer ses derniers résultats et une croissance de chiffre d’affaires à 2 (gros) chiffres. En 2018 le leader du e-commerce a réalisé 232,8 milliards de CA (+ 31 %) pour un bénéfice net de l’ordre de 10 milliards. Un bénéfice qui tient tout du cloud. Car si les activités cloud (AWS) ne pèsent que 11 % de l’activité, elles représentent plus de 60 % de la marge opérationnelle.

Recevez Numériq1 tous les jours sur votre email 
(On ne partage votre adresse avec personne)

Hep taxi !

Uber suspend ses activités à Barcelone après que les taxis ont obtenu du gouvernement catalan la promulgation d’un décret qui oblige les VTC à respecter 15 minutes entre le moment où un client commande sa voiture et le moment où le VTC se présente. Une obligation qu’Uber juge « incompatible avec l’immédiateté des services sur demande ».

On se jette à l’eau

On parlait hier de la communication audacieuse de Domino’s Pizza (newsletter Numéro 624). Je crois que l’on vient de trouver mieux avec le brasseur irlandais Guinness, connu pour sa fameuse bière noire. Qu’est-ce qu’il nous vend Guinness dans son dernier spot de pub ? De l’eau ! Nous les hommes, les vrais, les tatoués, les costauds, les barbus on devrait boire responsable et ne pas avoir honte de commander un verre d’eau du robinet quand on sort dans les bars ! « On veut faire passer le message que commander de l’eau peut être un choix militant et positif », explique-t-on chez Guinness. Il faut être anglais (Guinness appartient au groupe anglais Diageo) pour oser cette prise de position courageuse et manier le premier et le dixième degré (d’alcool) avec autant d’intelligence. Nous entrons dans l’ère de la contre-culture de marque. (La pub Guinness sur YouTube)

Commandez vite !

Le Groupe Tf1 va céder les activités opérationnelles (recherche de produits, prise de commande…) de ses émissions de téléachat à Jérôme Dillard. Ancien directeur général du Teleshopping sur Tf1, Jérôme Dillard est également un des acteurs de premier plan de la gestion de la relation client et des centres de contacts en France. Il a notamment été à la tête de B2S entre 2007 et 2010, puis président d’Izium qu’il cédera à Comdata.

Orange vient de racheter SecureData (et sa filiale SensePost), groupe britannique spécialisé dans les services de cybersécurité.

Marie-Laure Denis vient d’être nommée nouvelle présidente de la CNIL. Habituée des cabinets ministériels et des autorités de contrôle, elle a notamment travaillé au CSA (Comité supérieur de l’audiovisuel) et à l’ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes). Elle remplace Isabelle Falque-Pierrotin appelée à jouer le rôle de garant du Grand débat.

Influenceuse

Paula Forteza, la députée La République En Marche (circonscription des Français de l’Amérique Latine et des Caraïbes), ouvre un compte Instagram. Elle y annonce qu’elle nous fera découvrir les coulisses du travail de député, les échanges avec les citoyens et ce qui l’inspire. Les Gilets Jaunes, eux, sont sur Facebook. N’est-ce pas cela que l’on appelle la fracture numérique ? Ou l’incommunicabilité ?

Qui a dit ça ?

« L’ancien modèle du grand marché de masse, où l’on vendait des biens de grande consommation, sur des canaux de grande distribution, propulsé par des médias grand public, est en train d’être révolutionné par un tout nouveau type de marketing où ce que l’on vend d’abord c’est la raison d’être de nos marques. »

C’est Alan Jope, le pdg d’Unilever (Lipton, Amora, Monsavon…). En résumé, la lessive n’est plus là pour récurer les casseroles, mais pour sauver le monde.
(Marketing Week)

Joindre la rédaction : redaction(at)numeriq1.fr

Numéro 624

Édition du jeudi 31 janvier 2019


Bonjour,
Et finalement la plus belle réussite (financière) de la révolution numérique ne serait-elle qu’un tabloïd géant ? Un journal à sensation nommé Facebook. Où des algorithmes ne serviraient qu’à propulser de fausses nouvelles. Et où l’intelligence artificielle ne serait là que pour servir des intérêts publicitaires. Sinon on vous a fait des pizzas.
Franck Mayans

Cashbook

Facebook vient de communiquer ses résultats pour l’année 2018. Une chose est sûre, Facebook est une formidable machine à cash. Malgré les critiques, le groupe de Mark Zuckerberg publie un chiffre d’affaires de 55,8 milliards de dollars pour 2018, en hausse de 37 % en un an. Le bénéfice net s’établit à 22 milliards, soit 40 % du CA ! En 2018, 98 % des revenus du groupe provenaient de la publicité. Pour ce qui concerne le nombre d’utilisateurs, on peut commencer à douter de ce patchwork dans lequel il devient difficile de faire le tri entre vrais et faux comptes. Pour ceux qui veulent y croire, Facebook annonce 1,52 milliards d’utilisateurs actifs par jour sur son réseau (2,32 milliards d’utilisateurs uniques par mois). Mais le vrai tour de force de Facebook est de réussir à faire du « vrai argent » avec de fausses nouvelles.

Disparition

Google va supprimer définitivement son réseau social Google + à partir du 2 avril. Toutes les pages des comptes personnels et leurs contenus (textes, photos, vidéos…) seront progressivement effacés. Les comptes Google + entreprise (G Suite) resteront actifs. Nos souvenirs digitaux sont bien éphémères.

4 fromages

C’est le programme de fidélité le plus audacieux du moment.On le doit à l’un des leaders de la livraison de pizza, Domino’s Pizza. Le principe est de dire « chez Domino’s on aime que vous mangiez des pizzas d’où qu’elles viennent ». Ainsi chaque fois que vous mangez une pizza, que vous l’ayez acheté chez Domino ou chez un concurrent ou encore que vous l’ayez faite vous-même, Domino’s vous crédite en points fidélité. Il suffit de photographier depuis l’application mobile Domino’s la pizza que vous allez manger. Le programme (qui est aussi une belle opération pour promouvoir l’application mobile) est lancé aux États-Unis. Vous gagnez 10 points par pizza (et par semaine ; il ne s’agit pas de faire une indigestion). Une pizza gratuite à 60 points. C’est Richard Allison, le pdg de Domino’s Pizza, qui se met lui-même en scène dans le spot publicitaire de la campagne. Bon acteur.

Recevez Numériq1 tous les jours sur votre email 
(On ne partage votre adresse avec personne)

Grosse levée de fonds pour Stripe, acteur majeur des technologies de paiement en ligne, qui se voit doté de 100 millions de dollars supplémentaires portés par le fonds d’investissement Tiger Global Management. La valorisation de Stripe dépasse désormais les 20 milliards de dollars.

Rechargez vos batteries

Le pétrolier Shell vient d’annoncer le rachat de Grennlots, entreprise américaine spécialisée dans les technologies et les infrastructures de rechargement pour les véhicules électriques. Le monde est en train de passer de l’or noir à l’or (un peu plus) vert et de la pompe à la prise.

Élections internationales

L’Élection du Service Client de l’Année poursuit son expansion internationale et lance sa première édition en Tunisie. Crée en France en 2007, l’événement qui évalue les services clients des entreprises volontaires, s’est exporté depuis 2011 en Espagne, puis au Royaume-Uni et depuis 2018 au Maroc.

Qui a dit ça ?

« Il est évident que plus le marché est large, mieux c’est pour les fintechs, les nouvelles entreprises technologiques des métiers financiers et bancaires, elles peuvent se lancer plus facilement, elles peuvent avoir plus d’opportunités. Si vous réduisez le marché, vous vous pénalisez vous-même, c’est ça le Brexit en une phrase. »

C’est Wim Mijs, le directeur général de la fédération bancaire de l’union européenne.
(CNBC)

Joindre la rédaction : redaction(at)numeriq1.fr

Numéro 623

Édition du mercredi 30 janvier 2019


Bonjour,
Un journal du jour dans lequel vous avez la permission de minuit. Ne perdez pas votre pantoufle de verre à la fin de votre lecture.
Franck Mayans

Petit pépin

Apple vient de publier les résultats de son dernier trimestre (qui a pris fin le 29 décembre 2018) et comme on s’y attendait, ils sont en-dessous des attentes. Un chiffre d’affaires de 84,3 milliards sur le trimestre en baisse de 5 % par rapport au même trimestre l’année dernière (ça fait quand même près de 4 milliards qui se sont envolés !). « C’est la faute à l’iPhone » dont les revenus ont baissé de 15 %. Dans le même temps les activités de services (applications, musique…) ont progressé de 10 % avec un revenu record de 10,87 milliards de dollars. Tim Cook, le boss d’Apple, balaye ces petits soubresauts conjoncturels d’une phrase lapidaire : « Nous gérons Apple sur le long terme ».

Poésie

Le géant allemand des logiciels d’entreprise, SAP, a annoncé un plan de restructuration qui pourrait se traduire par la suppression de plus de 4000 emplois (5 % des effectifs). « Nous allons concentrer nos effectifs là où la nouvelle économie a le plus besoin de SAP : intelligence artificielle, machine learning, IOT, blockchain et informatique quantique », a expliqué Bill McDermott, le pdg de SAP, dans ce qui ressemble à un inventaire à la Prévert. Le groupe table néanmoins sur une croissance soutenue pour les années qui viennent avec une prévision de chiffre d’affaires de plus de 35 milliards d’euros pour 2023 (avec des prévisions ambitieuses sur les activités cloud).

Slack, la plateforme de solutions de communication collaboratives pour l’entreprise, revendique désormais plus de 10 millions d’utilisateurs dans le monde (plus de la moitié hors des États-Unis). En ce qui concerne les abonnés payants, Slack annonce 85 000 entreprises abonnées.

Recevez Numériq1 tous les jours sur votre email 
(On ne partage votre adresse avec personne)

Spécial couche-tard

L’américain spécialiste de la livraison, Fedex, propose désormais (après l’avoir testé dans quelques villes) aux e-commerçants américains une option de livraison pour les commandes tardives. Ainsi un client pourra recevoir le lendemain une commande passée en ligne jusqu’à minuit.

BMW va lancer en Allemagne sa première trottinette électrique. La X2City sera capable de se propulser à 25 km/h et sera vendue au tarif (très BMW) de 2399 euros.

Ana Athayde vient d’être nommée directrice générale EMEA de Novagile, plateforme de pilotage de l’expérience client, filiale du groupe Sitel. Elle occupait le poste de directrice commerciale et marketing de l’entreprise depuis 2017.

Qui a dit ça ?

« La première leçon que vous apprenez en tant que responsable politique c’est que ce ne sont pas ceux qui crient le plus fort qui méritent d’être le plus écoutés. Les réseaux sociaux n’ont pas retenu cette leçon. »

C’est Tony Blair, l’ancien premier ministre britannique (1997 à 2007).

Joindre la rédaction : redaction(at)numeriq1.fr

Numéro 622

Édition du mardi 29 janvier 2019


Bonjour,
Un journal du jour dans lequel les robots ont pris nos boulots et où on voyage dans l’espace. C’est comme ça que vous raconterez l’année 2019 à vos petits-enfants.
Franck Mayans

Dernière démarque ?

« Les soldes ça ne marche pour personne ». C’est Eric Mertz, le président de la Fédération nationale de l’habillement qui l’a dit hier (lundi 28 janvier) au micro de franceInfo. « Pourquoi ne pas les arrêter ? », a-t-il poursuivi. Eric Mertz réagissait aux mauvais résultats des soldes d’hiver 2019 (7 à 10 % d’activité en moins par rapport à l’année dernière). « À travers toutes ces promotions, où on fait miroiter des remises de plus en plus fantastiques, est-ce que le client croit une seule seconde qu’il est gagnant ? », se demande Eric Mertz qui préconise de revenir à des prix « sincères et honnêtes ». On pourrait faire la semaine du prix honnête une fois par mois ?

Recevez Numériq1 tous les jours sur votre email 
(On ne partage votre adresse avec personne)

Bac + 18

Et si on avait tout faux sur l’automatisation du travail ? Les emplois peu qualifiés et routiniers ne seraient pas nécessairement les plus directement menacés par l’automatisation. Au contraire, ce sont les emplois qualifiés qui pourraient être amenés à disparaître en priorité. C’est la thèse de Ellen Shell, professeur à l’université de Boston, journaliste et spécialiste des questions relatives à l’évolution du travail. Pourquoi ? Parce que les emplois qui exigent des compétences complexes coûtent chers. « Si vous en voulez pour votre argent vous automatisez un travail de haut niveau et couteux », explique-t-elle dans une interview au magazine Recode. « Retourner des hamburgers chez Mc Do, c’est un boulot si mal payé que ça ne vaut pas le coup d’acheter une machine pour le remplacer. ». N’allez surtout pas demander une augmentation de salaire aujourd’hui.

Ça casse

Il va y avoir des écrans brisés… Grosse chute des smartphones en Chine en 2018. Les ventes d’appareils ont baissé de 14 % en 1 an passant de 459 millions d’unités à 396 millions. Seules les marques chinoises, Huawei et Vivo ont vu leurs ventes progresser dans ce marché baissier. Huawei qui par ailleurs affiche une part de marché insolente de 27 %. La première marque non chinoise est Apple avec 9 % de part de marché. (Canalys)

U percute

Le groupe de distribution Système U (Super U…) frôle les 20 milliards d’euros de chiffre d’affaires pour 2018, à 19,94 milliards, en hausse de 2,3 % par rapport à 2017. L’activité Drive du groupe progresse elle de plus de 10 % et pèse désormais 3 % des revenus.

Décrocher la Lune

Sir Richard Branson, l’entrepreneur milliardaire britannique, a dit qu’il pensait pouvoir prendre place d’ici le milieu de l’année 2019 dans son vaisseau spatial Virgin Galactic pour inaugurer le premier vol commercial dans l’espace. Si vous souhaitez accompagner Richard Branson pour un petit tour vers les étoiles, il vous faudra débourser 190 000 dollars.

Qui a dit ça ?

« Aujourd’hui notre identité c’est le client qui la détermine. Ça signifie que notre stratégie c’est de dire, ‘quoi que vous vouliez, on va vous le fournir’. »

C’est Emily Kraftman, la directrice marketing de Deliveroo pour le Royaume-Uni. Sky is the limit ?
(Marketing Week)

Joindre la rédaction : redaction(at)numeriq1.fr

Numéro 621

Édition du lundi 28 janvier 2019


Bonjour,
Les constructeurs automobiles sont en train de muter pour devenir des sociétés de services. Désormais dans le coffre de votre voiture vous ne trouverez plus de roue de secours, ni même de cric, mais une solution pour changer votre pneu crevé. Jetez votre clef à molette. Le smartphone remplace la boîte à outils.
Franck Mayans

L’union fait la force

Facebook a pour projet d’unifier les communications entre ses 3 application de messagerie : Messenger, WhatsApp et Instagram. L’objectif, tout en conservant l’autonomie de chaque produit, est de permettre de communiquer facilement d’une messagerie à l’autre. En clair, il devra être possible d’envoyer un message depuis WhatsApp à un utilisateur de Messenger. Ce qui va devenir difficile c’est de communiquer entre nous sans utiliser un produit Facebook.

Recevez Numériq1 tous les jours sur votre email 
(On ne partage votre adresse avec personne)

Roue de secours

BMW, Porsche et Jaguar-Land Rover viennent d’investir 21 millions de dollars dans la startup américaine Urgently, une plateforme d’assistance et de dépannage automobile à la demande. Urgently est un peu le Uber de la panne de batterie. L’entreprise met en contact les professionnels du dépannage et les automobilistes en difficulté sur la route. « Le vieux modèle de l’assistance routière doit laisser place à une approche plus moderne et digitale », explique-t-on chez BMW.

Signez ici

Dropbox, la plateforme de stockage et de partage de fichiers en ligne, vient de racheter HelloSign pour 230 millions de dollars. HelloSign propose des solutions de signature électronique de documents. Dropbox a dépassé le milliard de chiffre d’affaires l’année dernière.

Ère glaciaire

Toupargel, l’entreprise spécialisée dans la livraison de produits surgelés, a demandé à être placé en redressement judiciaire. Ça fait froid dans le dos.

Fish and chips

Tesco, le géant de la grande distribution britannique, envisagerait de supprimer les « corners produits frais » (poisson, boucherie…) de ses magasins. Ces comptoirs spécialisés ne sont pas les espaces les plus générateur de chiffre d’affaires pour le distributeur. Au total, ce sont quelques 15 000 emplois de poissonniers, de bouchers ou de boulangers qui pourraient être menacés. Cette mesure s’inscrirait dans le gigantesque plan d’économie initié par Tesco depuis 2 ans.

Qui a dit ça ?

« Les promotions tuent la créativité. C’est une solution de facilité géniale, c’est vrai, mais l’année prochaine il faudra faire des promotions encore plus importantes, et finalement tout ce que vous faites c’est planifier les prochaines promotions. »

C’est Martino Pessina, le président de la chaîne de magasin de mode H&M aux États-Unis. Le directeur marketing veut-il se transformer en directeur des soldes ?
(Business Insider)

Joindre la rédaction : redaction(at)numeriq1.fr

Numéro 620

Édition du vendredi 25 janvier 2019


Bonjour,
Un journal du jour dans lequel on apprend que la révolution numérique ça peut se fumer et que ça peut aussi nuire gravement à la santé des entreprises.
Franck Mayans

Qui veut gagner des milliards ?

Elles ne sont pas si nombreuses que ça les startup à réussir à lever plusieurs milliards de dollars. Encore moins quand elles sont indonésiennes. Go-Jek, que l’on pourrait qualifier d’Uber d’Indonésie, comme son modèle américain elle intervient sur le transport à la demande (moto et voiture), la livraison ainsi que divers services à la demande, vient de finaliser un tour de table de 2 milliards de dollars. Parmi les investisseurs on trouve Google et les chinois Tencent et JDcom.

Mauvaises herbes

Et si le cannabis se mettait à détrôner l’intelligence artificielle ou la blockchain dans le cœur (et le portefeuille) des investisseurs technologiques ? Sachez-le, le e-commerce se fume désormais en ligne (subtil). C’est le produit star du e-commerce de demain. Ce n’est pas moi qui le dis c’est Carol Bartz, l’ancienne pdg de Yahoo. « C’est le nouveau monde », s’écrie-t-elle ! « C’est comme le secteur des nouvelles technologies il y a 20 ans. Il y a un énorme potentiel de croissance et la possibilité de changer la vie des gens », continue-t-elle. C’est donc par ces paroles que Carol Bartz justifie son investissement (75 millions de dollars avec d’autres investisseurs) dans la CannabisTech, Caliva, une startup californienne qui vend en ligne (légalement) sous toutes ses formes des produits issus du cannabis. Je ne vous donne pas l’adresse web, je vous laisse vous débrouiller tout seul.

Recevez Numériq1 tous les jours sur votre email 
(On ne partage votre adresse avec personne)

La route des Indes

Foxconn, le fabricant taïwanais de produits électroniques, et principal assembleur de l’iPhone, pourrait envisager de délocaliser une partie de la production du téléphone d’Apple de la Chine vers l’Inde. Cela pourrait être une conséquence des tensions entre les États-Unis et la Chine et l’augmentation des tarifs douaniers entre les 2 pays.

T’en va pas

Quand on est une entreprise européenne et qu’on emploie 15 000 personnes au Royaume-Uni, on peut avoir des choses à dire sur le Brexit. Tom Enders, le pdg d’Airbus, dans une déclaration vidéo, (sur un ton grave face caméra) revient sur les conséquences que pourraient avoir une sortie non négociée du Royaume-Uni de l’union européenne. « Le Brexit menace de détruire un siècle de développement fondé sur l’éducation, la recherche et le capital humain », dit-il solennellement. Et d’ajouter, « S’il n’y a pas d’accord sur le Brexit, Airbus devra prendre des décisions probablement très dangereuses pour le Royaume-Uni. ». Il rappelle enfin aux Anglais qu’il y a plein d’autres pays qui seraient ravis de construire des Airbus. À bon entendeur, salut !

Petites annonces

Les 5 plus gros annonceurs publicitaires aux États-Unis en 2018 : 1/ Procter & Gamble (2,8 milliards de dollars de dépenses pub) 2/ AT&T (2,2 milliards) 3/ Berkshire Hathaway (2 milliards) 4/ Comcast (1,8 milliards) 5/ Amazon (1,8 milliards). Globalement ce sont les secteurs du commerce de détail, de l’automobile, des télécoms et de la banque-assurance qui ont été les plus gros annonceurs publicitaires en 2018. (Kantar Media)

Qui a dit ça ?

« Si le numérique a contribué à une chose, et ce dans tous les secteurs d’activité, c’est le raccourcissement du cycle de vie des entreprises. Autrefois il fallait beaucoup de temps à une entreprise pour mourir. Ça va beaucoup plus vite maintenant. »

C’est Avinash Kaushik, expert en marketing digital auprès de Google.
(Knect365)

Joindre la rédaction : redaction(at)numeriq1.fr

Numéro 619

Édition du jeudi 24 janvier 2019


Amazon Scout

Bonjour,
Dans le journal du jour je vous invite à dîner avec les patrons de Facebook et Twitter. Venez avec votre fusil.
Franck Mayans

Le livreur fait le trottoir

Amazon fait un nouveau pas vers l’automatisation de ses services. En fait de pas, c’est plutôt un nouveau tour de roue. Le leader du e-commerce teste actuellement dans une petite ville américaine proche de Seattle la livraison automatisée. Il s’appelle Amazon Scout, c’est un petit véhicule d’à peine 50 cm de haut qui se déplace sur ses 6 roues de façon totalement autonome pour livrer les clients Amazon de la ville de Snohomish County. Pas complètement autonome en réalité. Pendant la phase d’expérimentation, Scout est suivi dans sa tournée par un employé d’Amazon. (Vidéo de présentation de Amazon Scout par Amazon)

Chassebook

Dans une interview au magazine Rolling Stone, Jack Dorsey, le pdg de Twitter, raconte un repas mémorable qu’il a partagé avec Mark Zuckerberg, le patron de Facebook.« On était à ce moment de sa vie où il ne mangeait que ce qu’il avait lui-même tué », commence par expliquer Jack Dorsey. « Il avait fait de la chèvre pour le dîner. Et c’est lui qui avait tué la chèvre. », poursuit-il. Dorsey entre dans les détails des talents de chasseur-cueilleur de Zuckerberg : « il l’a tué avec un pistolet laser, l’a achevé avec un couteau. Et puis il l’a envoyé chez le boucher. ». On dirait Luke Skywalker qui raconte un repas avec Dark Vador.

Demandez à un vendeur

Les effectifs du commerce de détail au Royaume-Uni ont diminué de 70 000 personnes en 2018, soit une baisse de 2,2 %. Le British Retail Consortium (la fédération du commerce britannique) qui publie ces chiffres prévoit que les emplois en magasins vont continuer de chuter dans les années à venir. Une partie des emplois perdus, tempère le BRC, pourraient être compensés par des créations de postes dans les fonctions marketing digital et intelligence artificielle.

Recevez Numériq1 tous les jours sur votre email 
(On ne partage votre adresse avec personne)

Dolist, l’entreprise bordelaise spécialisée dans les outils technologiques d’emailing vient d’annoncer le rachat de son concurrent EmailStrategie. La nouvelle entité opérera sous le nom Dolist et représentera un chiffre d’affaires consolidé de 7,3 millions d’euros (pour 75 salariés).

C’est quoi votre petit nom ?

Le e-commerçant Vente-Privée change de nom pour devenir Veepee. L’inspiration de ce nouveau nom viendrait des clients, explique l’entreprise, clients qui avaient pris l’habitude de parler de Vente-Privée comme VP… et de VP à VeePee. Avec 13,2 millions de visiteurs uniques par mois, Vente-Privée est le 5e site e-commerce le plus visité en France.

Diabolocom, l’éditeur de plateformes pour la gestion des interactions clients, annonce un chiffre d’affaires 2018 de près de 10 millions d’euros, en hausse de 20 %. L’entreprise prévoit le recrutement en 2019 de 25 nouveaux salariés dans les 4 pays où elle est implantée.

Qui a dit ça ?

« Nous sommes en train de prendre le risque d’une nouvelle fracture technologique entre ceux qui auront accès à l’intelligence artificielle et ceux qui n’y auront pas accès. Ceux sans intelligence artificielle vont devenir plus faibles, plus pauvres, moins instruits et plus malades. Il est impératif de se demander : est-ce là le monde dans lequel nous souhaitons vivre ? L’intelligence artificielle est un droit de l’homme. »

C’est Marc Benioff, le pdg de Salesforce, au forum économique mondial. Et les droits de l’intelligence artificielle on en parle quand ?

Joindre la rédaction : redaction(at)numeriq1.fr

Numéro 618

Édition du mercredi 23 janvier 2018


Bonjour,
Un journal du jour réservé aux grands romantiques dans lequel on célèbre un mariage dans le secteur de l’assurance et des promesses de fiançailles dans celui de l’automobile. Vous avez le droit de verser une petite larme.
Franck Mayans

Mariage tous risques

Un peu plus d’un an après être entré en négociation, les 2 entreprises AG2R La mondiale et le Groupe Matmut, ont donné naissance officiellement le 1er janvier 2019 à une nouvelle entité, AG2R La Mondiale Matmut (c’est un peu long comme nom ?). Le nouveau groupe rassemble 16 000 salariés et 18 millions d’assurés (1 français sur 4 !). L’ambition d’AG2R La Mondiale Matmut est de se positionner comme « l’assureur de référence des séniors » et devenir un acteur global de l’assurance des professionnels et des PME.

Recevez Numériq1 tous les jours sur votre email 
(On ne partage votre adresse avec personne)

Gros coup de pression

Il faut bien se faire entendre… Les principaux acteurs technologiques ont publié leurs dépenses de lobbying auprès du gouvernement américain en 2018. Pour Google les dépenses de lobbying s’élèvent à 21,2 millions de dollars ; 12,6 millions pour Facebook ; 9,5 millions pour Microsoft ; 6,6 millions pour Apple. On attend les chiffres d’Amazon.

Un peu plus près des nuages

IBM termine l’année 2018 avec un chiffre d’affaires de 79,6 milliards de dollars, quasiment stable par rapport à 2017. À titre de comparaison (qui n’est pas raison), Microsoft a dépassé les 100 milliards de dollars en 2018. Pour en revenir à IBM, les activités cloud, représentent désormais 25 % de son chiffre d’affaires.

Cut

La banque espagnole Santander va fermer 140 agences au Royaume-Uni sur les quelques 750 présentent dans le pays. Elle devrait supprimer par la même occasion 1270 emplois (un tiers des effectifs britanniques). « Les comportements de nos clients ont radicalement changé ces dernières années, ils sont désormais de plus en plus nombreux à utiliser les canaux en ligne et mobiles », explique sans surprise Susan Allen, la directrice de la banque au Royaume-Uni.

Tous ensemble

Les constructeurs automobiles allemands BMW, Volkswagen, Daimler, et les équipementiers Bosch et Continental réfléchissent à la mise en place d’une alliance spécifique autour des technologies de conduite autonome. C’est ce que révèle le magazine allemand Manager Magazin. « Si nous combinons nos connaissances et notre technologie, nous pouvons même dépasser Waymo (la filiale voiture autonome de Google) », explique une source citée par le magazine. La première course de voitures autonomes vient d’être lancée !

Vendez !

« Selon moi le bitcoin ne vaudra plus rien d’ici quelque temps. C’est une technologie formidable, mais je ne crois pas que ça soit une monnaie. Ça ne repose sur rien. », tel est l’avis tranché sur la star des monnaies digitales émis lors du Forum économique mondial de Davos par Jeff Schumacher, le président du fonds d’investissement BCG Digital Ventures. Au cours d’aujourd’hui, 1 bitcoin vaut 3 145 euros. Retournez à la Caisse d’Épargne.

Qui a dit ça ?

« Les gens commencent à comprendre qu’il n’y a pas de liberté sans protection de la vie privée. Le simple fait de savoir que tout ce que vous faites, tout ce que vous dites est pisté et surveillé par les gouvernements et les entreprises privées a un effet paralysant sur ce que vous vous sentez libre de dire et de faire. »

C’est Eileen Donahoe, ancienne ambassadrice à l’ONU sous la présidence d’Obama.
(Diginomica)

Joindre la rédaction : redaction(at)numeriq1.fr