Numéro 639

Bonjour,
On vous donne la recette du journal du jour : fintech, 5G et une goutte d’alcool. Hep, hep, hep… doucement sur l’alcool… Mélangez bien… Vous allez nous en dire des nouvelles.
Franck Mayans

Sans modération

Quels sont les produits qui ont généré le plus de chiffres d’affaires dans la grande distribution en 2018 ? Dans le top 10 publié par Nielsen on ne trouve que des boissons. Les 3 produits stars de la grande distribution en volume de chiffre d’affaires : 1/ La bouteille de Ricard d’1 litre (275 millions d’euros de CA). Elle est achetée par 8,4 % des Français. 2/ Le pack de 6 bouteilles de Cristaline (225 millions d’euros), acheté par 30 % des Français. 3/ Le pack de 20 Heineken (114 millions d’euros), choisi par 4,1 % des Français. La France a soif !

Épargnez-moi

Un nouvel arrivant dans l’univers jusque-là relativement préservé de l’épargne « tranquille ». La fintech Yeeld, se lance et se veut « la première alternative en ligne au Livret A ». Yeeld c’est un compte bancaire mobile pour mettre de l’argent de côté sans avoir à y penser. S’ajoute un partenariat avec Amazon, qui permet de bénéficier d’un abondement de 4 % des dépenses réalisées sur le site du e-commerçant.

Mélangez bien

Comment pour un occidental se faire une idée de ce que représente le e-commerçant Alibaba en Chine ? Il suffit simplement de demander à Chris Tung, le directeur marketing d’Alibaba : « En Chine nous sommes un mélange d’Amazon, Facebook et Google ». Les 3 lettres de GAFA à lui tout seul…

L’opérateur télécom américain Sprint (4e opérateur du pays, dirigé par le français, ex.SFR, Michel Combes) prévoit de lancer des offres 5G dès le mois de mai dans une dizaine de villes américaines.

Belle prise

Renault vient de passer le cap des 100 000 véhicules électriques immatriculés en France (et 200 000 en Europe). « D’ici 2022, le Groupe Renault ambitionne de réaliser 10% de ses ventes sur l’électrique », a déclaré Gilles Normand, le directeur véhicule électrique du Groupe.

WhastApp, l’application de messagerie, a fêté ses 10 ans ce week-end. Lancée le 24 février 2009, elle sera rachetée en 2014 par Facebook pour 19 milliards de dollars.

Yves Cornette prend la direction de Intelcia France. Il avait jusqu’à présent la responsabilité de la partie Nord des sites français du prestataire de centres de contacts marocain.

Qui a dit ça ?

« Qui n’a jamais utilisé un appareil mobile pour divertir un enfant à la place d’un vrai contact humain ? On a besoin de prendre un peu de recul et se demander quel rôle on souhaite faire jouer à la technologie pour notre bien-être. »

C’est Amina J. Mohammed, la vice-secrétaire générale des Nations Unies (ONU), lors d’une intervention au congrès mondial mobile de Barcelone. Le mobile, cette nounou que l’on emporte partout avec nous.

Recevez Numériq1 tous les jours sur votre email

Joindre la rédaction : redaction(at)numeriq1.fr

Numéro 638

Édition du lundi 25 février 2019

Bonjour,
Le cyberespace est peut-être aujourd’hui le lieu le moins sûr de toute notre galaxie. Et connecter son entreprises et ses clients à internet c’est comme traverser un champ d’astéroïdes. Même avec un bon pilote, il vaut mieux avoir de la chance. Sortez vos sabres laser…
Franck Mayans

Internet et les pirates

Le gouvernement français, par la voix de Mounir Mahjoubi, le secrétaire d’État chargé du numérique, vient de confirmer que l’Icann, l’organisme international qui coordonne les noms de domaine internet, avait été victime d’une attaque en ligne importante un peu avant le week-end« Ce que les pirates ont réussi à faire est quelque chose de très rare. Ils ont piraté l’annuaire et chaque fois que vous mettez l’adresse d’un site internet, au lieu d’aller sur la vraie machine, ils nous amenaient sur une autre machine qui leur appartient. », a expliqué le secrétaire d’État. Pas plus rassurante, l’Icann de son côté avait affirmé un peu plus tôt qu’il y avait « un risque en cours important sur des parties cruciales de l’infrastructure des noms de domaine. ». S’il n’y a pas lieu de s’affoler, il faut néanmoins comprendre que nous vivons désormais dans un état d’insécurité informatique permanent. La routine quoi… Et si ça se trouve ce n’est pas moi qui ai écrit ce que vous êtes en train de lire…

Vu à la radio

Dans la famille, « la voix fait son grand retour », je demande le podcast. Selon une étude américaine commandée par Chartable, 36 % des américains écoutent des podcasts au moins une fois par semaine (et 50 % au moins une fois par mois). L’étude montre par ailleurs que le podcast est un format qui semble bien placé dans la course à « l’attention ». En moyenne 43 % de ceux qui téléchargent un podcast écoutent la totalité de l’épisode qu’ils ont téléchargé. Et 44 % écoutent plus de la moitié de l’épisode.

Marque de fabrique

Quelles sont les marques les plus utiles aux yeux des consommateurs, celle qui jouent un rôle important dans leur vie ? C’est à ces questions que répond chaque année l’étude Havas avec son classement Meaningful Brands. 1800 marques passées en revue auprès des consommateurs de 31 pays. Pour 2019 les 5 marques qui arrivent en tête et sans qui notre vie ne serait pas tout à fait la même (?) sont : 1/ Google, 2/ PayPal, 3/ Mercedes Benz 4/ WhatsApp 5/ YouTube. Des technologies accessibles et de voitures moins accessibles. (Le classement complet)

Recevez Numériq1 tous les jours sur votre email

Bouygues Telecom vient de racheter Nerim (35 millions d’euros de CA), opérateur de télécommunication spécialisé sur les offres entreprises.

Où tu iras j’irai

BMW et Daimler s’allient pour investir 1 milliard d’euros dans tout un écosystème dédié à la mobilité urbaine. Le partenariat vise à créer un service de mobilité complet et intégré, qui ira du transport en VTC au partage de véhicules, en passant par des offres de parking optimisés ou des solutions de chargement de batteries pour véhicules électriques

Qui a dit ça ?

« Nous verrons voler des drones dans les villes bien avant que d’y voir rouler des voitures autonomes. »

C’est la prévision (un rien intéressée) de Ran Krauss, le pdg de Airobotics, la société de drones à pilotage automatique.
(Calcalistech)

Joindre la rédaction : redaction(at)numeriq1.fr

Numéro 637

Édition du jeudi 21 février 2019

Bonjour,
Un journal du jour dans lequel on prend notre temps. Quand vous découvrirez plus bas combien vaut 1 seconde… croyez-moi, vous aussi vous allez prendre votre temps.
Franck Mayans

Un monde de brutes

De grands annonceurs américains comme Nestlé ou Disney ont annoncé qu’ils suspendaient leurs investissements publicitaires sur YouTube après que leurs publicités ont été diffusées sur des vidéos, mettant en scène des enfants, sous lesquelles apparaissaient des commentaires inappropriés. Les entreprises ont tendance à oublier que c’est l’environnement dans lequel sont diffusées leurs publicités qui valorise ou dévalorise leur message. Revenez sur France 3 Pays de la Loire.

On ne prête qu’aux riches

La Banque Européenne d’Investissement, l’institution financière de l’Union européenne, vient d’accorder un prêt de 100 millions d’euros au groupe Fnac Darty. Ce prêt entre dans le cadre du fonds européen pour les investissements stratégiques. Il a pour objectif de soutenir les entreprises européennes dans leur transformation digitale.

Filer à l’anglaise

La banque en ligne anglaise Revolut va ouvrir un centre d’appels multilingue à Porto pour son service client européen. Le site devrait accueillir 70 conseillers. « Le Portugal offre un équilibre parfait entre le coût et la qualité opérationnelle », déclare la jeune banque pour explique son choix de localisation. Revolut dispose d’un autre centre de contacts clients d’une taille équivalente en Pologne. Revolut revendique 4 millions de clients en Europe et affirme ouvrir 10 000 comptes en moyenne par jour.

Orange Bank, après un peu plus d’un an d’activité, compte 248 000 clients. Information communiquée à l’occasion de la publication des résultats d’Orange ce jeudi 21 fé

On a le temps

L’acheteur en ligne français privilégie la gratuité de la livraison (65 %) sur la rapidité de la livraison (25 %). Pour ceux qui veulent les deux, il y a l’abonnement aux offres de livraison des e-commerçants. Reste que seulement 36 % des français qui achètent en ligne ont un abonnement à un service de livraison express et illimité. Dans le domaine de l’abonnement c’est bien sûr Amazon qui arrive en tête avec 26 % des acheteurs en ligne qui ont choisi son service Prime contre 8 % pour l’offre d’abonnement de Cdiscount. (Étude CSA- FEVAD auprès de 1010 e-acheteurs français- Quelles perspectives pour le e-commerce en 2019)

Recevez Numériq1 tous les jours sur votre email

Ceacom, le prestataire havrais de gestion de centres d’appels, prévoit le recrutement d’une centaine de personnes en 2019. L’entreprise normande qui pèse un peu plus de 10 millions d’euros de chiffre d’affaires est labellisée « Great place to work ».

Regardez votre montre

2,6 millions de dollars… C’est le coût des 30 secondes de publicité sur la chaîne américaine ABC lors de la diffusion de la prochaine cérémonie des Oscars. À 86 000 dollars la seconde, on comprends mieux l’expression « le temps c’est de l’argent ».

Qui a dit ça ?

« Notre but n’est pas de montrer aux utilisateurs des contenus sur lesquels ils vont cliquer, s’engager, puis se rendre compte tout de suite après qu’en fait ils ont perdu leur temps. Il y un équilibre difficile à trouver entre ce que les gens pensent vouloir et ce qu’ils veulent vraiment. Vous savez, souvent les gens expriment des préférences par leurs actions qui révèlent quelque chose de beaucoup plus profond sur leurs désirs que ce qu’ils croient eux-mêmes désirer. »

C’est Mark Zuckerberg, le patron de Facebook. En fait ce que veut nous dire Zuckerberg c’est que lui-même ne comprend plus rien à Facebook.
(Techcrunch)

Si vous avez manqué la dernière édition, vous pouvez la lire ICI

Joindre la rédaction : redaction(at)numeriq1.fr

Numéro 636

Édition du mercredi 20 février 2019

Bonjour,
On connaissait la convergence des luttes. Désormais on risque de parler de la convergence des plateformes numériques. Le meilleur de chaque (grande) plateforme dans chaque plateforme… C’est le futur tel que l’entrevoit le patron de PayPal. Les plateformes ont pris le pouvoir.
Franck Mayans

Les maîtres du monde

L’avenir rend euphorique le patron de PayPal.« Il y a aujourd’hui une explosion du commerce en ligne et nous surfons sur cette vague. Et ce que nous entrevoyons est extrêmement positif. », explique Dan Schulman. Selon lui, les paiements en ligne devraient très bientôt représenter un marché de 100 trillions de dollars (100 milliards de milliards !). « On détient aujourd’hui peut-être 1 ou 2 % de ce marché », ajoute Schulman. Une petite part de marché, mais un gros gâteau. Mais être une plateforme numérique dominante sur son marché n’est qu’une étape pour le patron de PayPal. L’avenir des plateformes, de PayPal à Facebook en passant par Google, ce n’est pas de rester chacun dans son coin à servir ses clients/utilisateurs, mais de combiner le meilleur de chaque plateforme pour offrir une super plateforme (une meta-palteforme ?) au service des entreprises. Plateformes de tous pays unissez-vous. (Interview de Dan Schulman sur la chaîne américaine CNBC)

Petit joueur

Le marché du jeu vidéo en France a généré un chiffre d’affaires de 4,9 milliards d’euros en 2018, en croissance de 15 % en 1 an. C’est le jeu de foot FIFA 19 qui a été le jeu le plus vendu en France en 2018 avec 1,3 millions d’unités, devant Red Dead Redemption 2 (1 million d’unités). Sport de masse pratiqué par 51 % des Français, le jeu vidéo est aussi, contrairement aux idées reçues, plutôt un sport d’adulte où la moyenne d’âge du joueur régulier est de près de 40 ans. (SELL – Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs).

Recevez Numériq1 tous les jours sur votre email

Bazar

Amazon s’intéresserait au rachat du site de e-commerce chinois Kaola. Le site distribue principalement des produits d’importation dans tous les domaines (de la mode à l’alimentation et de la beauté aux produits électroniques). L’opération qui verrait la fusion de la modeste filiale chinoise d’Amazon avec Kaola pourrait être considérée comme une tentative de pénétrer un marché national ultra-protégé.

Bi-moteur

Akio ajoute à sa solution de gestions de contacts clients (téléphone et canaux digitaux) le moteur d’automatisation des parcours clients de l’éditeur Sereneo. Les 2 entreprises viennent en effet de conclure un premier partenariat technologique dont l’objectif est d’optimiser les interactions humaines en facilitant l’automatisation de certains processus.

On fait la grosse voix

Il s’est vendu presque 2 fois plus d’enceintes vocales au 4e trimestre 2018 qu’au cours du trimestre précédent. Avec 35 % des appareils vendus sur la période, Amazon reste le ténor de l’enceinte vocale, talonné par le soprano Google avec 30 % des ventes. Le reste de la chorale se partage les miettes. (Strategy Analytics)

Qui a dit ça ?

« Pris individuellement, chaque nouveau canal de communication est moins coûteux que la publicité télévisée, mais, finalement, quand on additionne toutes les dépenses, je ne crois pas que nous ferons des économies. Nous allons investir autrement mais pas moins. »

C’est James Quincey, le patron de Coca-Cola. Et à la fin on reviendra faire de la pub à la télé…
(Les Echos)

Si vous avez manqué la dernière édition, vous pouvez la lire ICI

Joindre la rédaction : redaction(at)numeriq1.fr

Numéro 635

Édition du mardi 19 février 2019

Bonjour,
Un journal du jour dans lequel on cherche la bagarre, on cherche notre voix et où on cherche encore un être humain dans la banque. Quant à vous j’espère que vous allez trouver votre bonheur dans ce journal.
Franck Mayans

Retenez-moi…

Critiqué par les États-Unis, soupçonné d’espionnage au profit de la Chine, l’équipementier télécom chinois Huawei contre-attaque. C’est Ren Zhengfei lui-même, le pdg et fondateur de l’entreprise, qui mène la charge dans une interview à la BBC. « Les américains ne réussiront pas à nous écraser », déclare-t-il. Sûr de lui il ajoute, « le monde ne peut pas se passer de nous parce que nous sommes les plus avancés. ». Il poursuit, par une allégorie à la manière chinoise, « Si les lumières s’éteignent à l’Ouest, l’Est brillera encore. Et si le Nord s’assombrit, il restera toujours le Sud. L’Amérique ne représente pas le monde. L’Amérique n’est qu’une partie du monde ». Avec toutes ses lumières, il n’est pas étonnant que l’ambiance soit électrique.

Analyse financière

La prochaine grande étape de la transformation digitale des banques sera-t-elle celle de l’automatisation des centres d’appels ? C’est ce que pense Mike Corbat, le directeur général d’une des 5 premières banques américaines, Citigroup. Pour Mike Corbat, les 30 demandes clients les plus récurrentes (remplacement de carte, demande de relevé…) sont très faciles à automatiser. Argument ultime, l’automatisation ça coûte moins cher et en plus ça ne nuit pas à l’expérience client, souligne Corbat : « On a encore des dizaines de milliers de personnes dans nos centres d’appels, alors que nous savons que lorsque nous pouvons automatiser les processus non seulement nous changeons et améliorons radicalement l’expérience client, mais en plus nous réduisons nos coûts. ». Pourquoi on s’embête encore avec des humains ? (Financial Times)

Recevez Numériq1 tous les jours sur votre email

Tout nouveau, tout beau

Naissance ou renaissance d’un géant dans le secteur des prestataires de l’expérience client. Il s’appelle Majorel Group, c’est le nouveau nom de l’entreprise de gestion de la relation client formée par l’alliance entre l’allemand Arvato (Bertelsmann) et le marocain Saham Group. Les 2 entreprises sont actionnaires chacune à 50 % de la nouvelle entité qui emploie 48 000 personnes dans 28 pays.

Canal plus serait en négociation pour le rachat de son concurrent BeIN Sports, selon les informations du journaliste Renaud Revel.

La voix de son maître

L’assistant vocal de Google, Google Home, disposait en janvier 2019 d’un catalogue de 4 253 applications (pour les américains). Ce que Google appelle « les actions » ont été multipliées par plus de 2 en 1 an. Ce sont les applications dites de référence (dictionnaires…) et les jeux qui sont les plus nombreuses. Amazon revendique de son côté pour son assistant vocal Alexa près de 80 000 applications. (Voicebot.ai)

Qui a dit ça ?

« Le plus important est de savoir comment entrer dans l’espace du consommateur sans l’ennuyer. Ça demande beaucoup de réflexion, d’analyse et d’investissement. C’est tout le contraire que d’arriver comme ça et de lui hurler dessus. Il faut le faire en étant présent à chaque point de contact. On ne peut pas se limiter à un ou deux endroits. »

C’est Raja Rajamannar, le directeur marketing de Mastercard.
(Marketing Week)

Si vous avez manqué la dernière édition, vous pouvez la lire ICI

Joindre la rédaction : redaction(at)numeriq1.fr

Numéro 634

Édition du lundi 18 février 2019

Bonjour,
Un journal du jour qui a des allures de grand débat où l’on parle santé, crise du logement et transport urbain. Avec Amazon, Uber et Alan dans le rôle des Gilets Jaunes. On espère que tout le monde restera calme…
Franck Mayans

Recherche maison ou appartement

Amazon renonce finalement à installer une partie de son siège social (et 25 000 emplois) à New York. Un tel projet, selon Amazon, ne pouvait se concevoir que dans le cadre de « relations positives et collaboratives avec les élus locaux ». Ce qui était loin d’être le cas, regrette Amazon. Bill de Blasio, le maire de New York, parle d’un « abus de pouvoir » de la part de l’entreprise. « Amazon a juste repris ses billes et est rentré chez lui. », a encore ajouté de Blasio.

Comme dans d’Uber

Uber a réalisé 11,3 milliards de dollars de chiffres d’affaires en 2018, soit une hausse de 43 % par rapport à 2017. L’entreprise perd néanmoins toujours de l’argent, avec une perte (abyssale) de 1,8 milliards de dollars en 2018. C’est un peu moins qu’en 2017 (- 2,2 milliards).

Tiers payant

Alan, la plateforme d’assurance santé en ligne qui s’adresse aux petites entreprises et indépendants, vient d’annoncer une nouvelle grosse levée de fonds de 40 millions d’euros.Alan a réalisé un chiffre d’affaires de 22 millions d’euros en 2018 (contre 3,5 millions un an plus tôt) et assure la couverture complémentaire des frais de santé de 27 000 personnes.

Easiware, l’éditeur CRM, vient de refondre son site web et sa communication. Le cœur rouge de l’ancien logo fait place à un cœur jaune et le slogan s’internationalise en passant de « plateforme d’enchantement client » à « Solutions to grow brand love » (« des solutions pour faire de vous des marques que l’on aime »).

Recevez Numériq1 tous les jours sur votre email

1 smartphone sur 3 vendu en Europe en 2018 était un smartphone chinois (Huawei en tête). Le coréen Samsung reste néanmoins le plus gros vendeur de smartphone en Europe, devant l’américain Apple. (Canalys)

Carrefour vient de lancer la livraison à domicile le dimanche à Bruxelles via son service de livraison par triporteur électrique, ShipTo.

Qui a dit ça ?

« Des entreprises comme Facebook ne devraient pas être autorisées à se comporter comme des gangsters numériques dans le monde en ligne, et se considérer au-dessus des lois. »

C’est l’une des conclusions de la commission d’enquête des députés britanniques sur la désinformation en ligne et les plateformes numériques. On dirait bien que la cavalerie internationale s’est lancée aux trousses de Facebook. Pan, Pan !

Si vous avez manqué la dernière édition, vous pouvez la lire ICI

Joindre la rédaction : redaction(at)numeriq1.fr

Numéro 633

Édition du jeudi 14 janvier 2019

Un journal du jour où l’on fait travailler le corps et l’esprit. On met les mains dans la terre et on joue avec les lettres (surtout le P). Vous vous reposerez demain.

London calling

Ant Financial (AliPay), la filiale paiement du e-commerçant chinois Alibaba, vient de racheter le britannique WorldFirst, spécialiste des transferts d’argent internationaux. Une tête de pont qui peut faciliter à Alibaba, à la fois la conquête du marché des paiements européen et américain. Ou une voie sans issue en cas de Brexit dur ?

Retour à la terre

Les GAFAM (les géants de l’industrie technologique) sont les nouveaux fermiers du monde moderne. Ils cultivent des données qu’ils hébergent dans des fermes géantes appelées Data Center. Et un des plus grands fermiers numériques, Google, vient d’annoncer qu’il allait investir 13 millions de dollars en nouveaux data center (et bureaux) aux États-Unis en 2019. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, Le cloud ne pousse pas dans les nuages, mais sous serre.

Il est libre Max…

Malt, la plateforme française de mise en relation de freelances avec les entreprises, vient de lever 25 millions d’euros. Malt revendique plus de 100 000 freelances inscrits sur sa plateforme.

Le groupe BVA rachète l’institut d’étude marketing milanais Doxa (24 millions d’euros de CA).

Recevez Numériq1 tous les jours sur votre email 

Teletech, la filiale gestion de centres de contacts du groupe Finare, rachète IPG Contacts Services. Racheté par le groupe belge Koramic en 2014, ce petit prestataire de centres de relation clients dispose de 2 sites en France, à Chartres et Vendôme.

Apple pourrait annoncer lors de sa prochaine conférence (le 25 mars), le lancement d’un service de streaming vidéo sur le modèle de Netflix ou Amazon Prime Vidéo.

Allez en P

Les fameux 4 P du marketing traditionnel (produit, prix, promotion et place- ou en français communication et distribution pour les 2 derniers) ne sont plus valables à l’ère du marketing technologique. C’est Bill Borelle, le directeur marketing du géant des services d’expédition et de gestion de courrier, Pitney Bowes, qui le dit. Ce n’est pas le premier à le dire. Mais il a la bonne idée de proposer une liste de P alternative plus adaptée aux stratégies marketing d’aujourd’hui. Et de les mettre en œuvre dans son entreprise.
People : ce sont les clients. Il s’agit de comprendre l’expérience client, non pas seulement à un moment donné, mais tout au long du cycle de vie du client.
Précision : ce sont les données clients. Il s’agit d’avoir des bases de données précises et à jour.
Pace : ce sont les instruments technologiques à disposition du marketing (pour donner le rythme). Il s’agit de substituer la notion de « tunnel marketing » (cette nasse qui va emprisonner le client) à celle d’escalier qui marque la progression du prospect vers le statut de client. Chaque instrument a un rôle à jouer à l’intérieur du parcours client dans la transformation du prospect en client final.Profit : c’est le revenu généré par chaque stratégie. Il s’agit d’être en mesure de prouver le ROI par les outils technologiques à disposition. L’attribution à chaque dollar gagné d’un canal ou d’une stratégie est aujourd’hui pour Borelle l’étape la plus difficile (voire encore inaccessible) du marketing.
(CMO)

Qui a dit ça ?

« Je n’ai jamais rencontré quelqu’un qui était opposé au respect de la vie privée. Vous savez, dès que l’on parle de vos données médicales ou de vos données fiscales, tout le monde croit à la vie privée. »

C’est Bill Gates, le fondateur de Microsoft dans sa lettre annuelle.

Si vous avez manqué la dernière édition, vous pouvez la lire ICI

Joindre la rédaction : redaction(at)numeriq1.fr

Numéro 632

Édition du mercredi 13 février 2019

Bonjour,
Un journal du jour international où l’on parle cuisine italienne, meuble suédois, logiciel américain et banque française. Chacun sa spécialité.
Franck Mayans

Suivez le plan

Selon le Financial Times, Ikea réfléchirait au lancement d’une place de marché du meuble en ligne, un site qui commercialiserait aussi bien ses propres produits que ceux d’autres vendeurs. « Je pense qu’il y a des tonnes d’opportunités à explorer entre le modèle des grandes plateformes mondiales dominantes et celui des sites marchands d’entreprise. », a déclaré au journal Torbjörn Lööf, le pdg d’Ikea, (l’homme qui a 6 points sur son nom).

Le groupe BPCE (Banques Populaires Caisses d’Épargne) vient d’entrer en négociation avec Auchan pour acquérir 50,1 % du capital de sa filiale bancaire Oney Bank. Oney Bank, actuellement détenue à 100 % par Auchan Holding, est présente dans 11 pays et compte 3000 salariés.

On se connecte ?

Et si l’heure des montres connectées avait sonné ? C’est encore timide, mais selon les chiffres des analystes de NPD, 16 % des américains posséderaient une montre connectée. C’est plus spectaculaire en termes de croissance, avec un marché américain qui a vu ses ventes plus que doubler en un an, et qui affiche un chiffre d’affaires de 5 milliards de dollars. Un gâteau que se partage un tout petit nombre d’acteurs, puisque 88 % du marché est détenu par 3 vendeurs, Apple, Samsung et Fitbit.

Recevez Numériq1 tous les jours sur votre email 

Transformation

Twilio, le dynamique éditeur américain de solutions de communication multicanal pour les entreprises, vient de publier un chiffre d’affaires 2018 à 650 millions de dollars, en hausse de 63 % par rapport à 2017 (mais affiche une perte d’un peu plus de 100 millions de dollars). « Nous sommes au tout début d’une transformation des systèmes de communication, de réseaux physiques hier vers des solutions purement logicielles demain. », a déclaré Jeff Lawson, le pdg de Twilio qui commentait les résultats de l’entreprise.

Al dente

C’est le 12 avril que l’enseigne spécialisée dans la restauration italienne, Eataly, ouvrira son premier point de vente à Paris (Rue Sainte-Croix de la Bretonnerie dans le 4e arrondissement). Après avoir conquis les japonais et les américains, Eataly offrira 4000 m2 de gastronomie italienne aux parisiens.

Learning Tribes, la filiale formation du groupe Sitel, confirme la nomination de Valéry Nguyen au poste de directeur général EMEA.

Qui a dit ça ?

« Le magasin a changé de place dans le parcours client. Il est parfois au tout début, d’autres fois au milieu ou encore à la toute fin. C’est pourquoi il est important de comprendre d’une part où se trouve votre magasin dans le parcours du client juste avant son achat et, d’autre part, comment mesurer l’influence de votre magasin dans ce parcours. »

C’est Andrew Neelon, le responsable des stratégies immobilières et digitales de Walmart. Si tu ne te rends plus au magasin, la magasin doit se rendre à toi…
(Retail Dive)

Si vous avez manqué la dernière édition, vous pouvez la lire ICI

Joindre la rédaction : redaction(at)numeriq1.fr

Numéro 631

Édition du mardi 12 février 2019

Bonjour,
Aujourd’hui dans le journal on se fait une beauté et on se demande si l’industrie cosmétique n’est pas la grande gagnante de la révolution numérique. Et vice versa… Ou comment l’industrie cosmétique et celle des réseaux sociaux se sont mutuellement enrichies et ont réinventé leurs pratiques.

Ticket de caisse

Le distributeur E. Leclerc annonce un chiffre d’affaires de 37,75 milliards d’euros pour 2018, en hausse de 1,5 % par rapport à 2017. L’enseigne souligne la performance de ses activités en ligne, avec notamment une croissance de 6,9 % des revenus de l’activité Drive. Avec 652 drives en France, E. Leclerc compte presque autant de points de retraits que de magasins.

Bonnes ondes

Amazon fait encore un petit pas dans la domotique avec le rachat de Eero, une entreprise qui fabrique des bornes Wifi pour la maison. Le web est devenu trop petit pour le géant américain. Son nouveau terrain de jeu, que ce soit avec ses sonnettes connectées, ses enceintes vocales et aujourd’hui le wifi, est désormais le domicile privé. « Le Wifi est la base de la maison moderne », explique Nick Weaver, le fondateur d’Eero. Amazon ne veut plus que l’on sorte de chez nous.

Recevez Numériq1 tous les jours sur votre email 
(On ne partage votre adresse avec personne)

Retouche maquillage

Les réseaux sociaux et les technologies numériques sont les alliés naturels du marché de la beauté, selon Jean-Paul Agon, le pdg de l’Oréal. Les réseaux sociaux ont bénéficié de l’engouement des gens autour des produits de beauté, comme les entreprises cosmétiques ont bénéficié en retour de cet engouement. « C’est la combinaison de la beauté et du numérique qui à conduit à cette explosion de partage et de mise en scène de soi que nous observons aujourd’hui sur les réseaux sociaux », explique Jean-Paul Agon (dans Diginomica). « Il n’a jamais été aussi facile de découvrir de nouveaux produits de beauté, de les partager et de les acheter. », poursuit-il. Et de conclure, « le numérique est et restera un formidable accélérateur pour l’industrie cosmétique. »

La jeune entreprise française de location de voiture en ligne, Virtuo, vient de lever 20 millions d’euros. Le service Virtuo est disponible dans les principales grandes villes françaises, ainsi qu’à Londres et Bruxelles. L’entreprise dispose d’un parc de 1000 véhicules Mercedes (avec qui Virtuo a signé un partenariat).

OpinionWay, l’institut d’étude marketing et de sondage, pionnier des études en ligne, ouvre une filiale en Algérie. Après la Tunisie et le Maroc l’entreprise renforce ainsi sa présence au Maghreb.

Qui a dit ça ?

« Je ne regarde pas la productivité mais celle de Lauwin-Planque est dans la norme d’Amazon en France avec 35 minutes du clic de la commande du client au départ du camion de livraison. Dans notre nouveau site de Bretigny-sur-Orge, c’est 20 minutes de la commande au quai de chargement. »

C’est Ronan Bolé, le directeur de la logistique d’Amazon France. En vérité il regarde un peu la productivité…
(La Voix du Nord)

Si vous avez manqué la dernière édition, vous pouvez la lire ICI

Joindre la rédaction : redaction(at)numeriq1.fr

Numéro 630

Édition du lundi 11 février 2019

Bonjour,
On commence la semaine en musique. Après les mots et les images, c’est peut-être au son d’être désormais au centre des stratégies marketing. Le directeur marketing devra avoir l’oreille absolue.
Franck Mayans

Club privé

Google et Facebook détiennent à eux seuls 63 % du marché de la publicité en ligne (43 % pour Google et 20 % pour Facebook). Au-delà de ce duopole, 75 % des dépenses publicitaires digitales dans le monde se font en direction de seulement 5 entreprises. Le club très sélect des bénéficiaires de la manne publicitaires compte parmi ses membres, outre donc Google et Facebook, Amazon (4 % de part de marché), Microsoft (3 %), Oath (3 %), Twitter (1 %) et Snap (1 %). (State of Digital Media Q1 2019 – Polar)

Recevez Numériq1 tous les jours sur votre email 
(On ne partage votre adresse avec personne)

Dans les dents

L’économie numérique se cache dans les détails… et au fond des salles de bain. La startup chinoise Soocas, qui commercialise une brosse à dent électrique connectée, vient de lever rien moins que 30 millions de dollars. L’entreprise fait partie de l’écurie de startup du constructeur électronique chinois Xiaomi (smartphone, montres connectées…). On attend avec impatience le coupe-ongles connecté.

Mur du son

Mastercard fait entrer sa marque dans le marketing du son.Le spécialiste américain de la carte de paiement vient de créer une signature sonore associée à sa marque. « Le son ajoute une nouvelle dimension puissante à notre identité de marque avec l’objectif que ce soit aujourd’hui et demain un élément essentiel d’identification de Mastercard. », a commenté Raja Rajamannar, le directeur marketing de l’entreprise. À une époque où l’on commence à parler de commerce vocal, « une identité audio est désormais aussi importante pour une marque que son identité visuelle », explique Matt Lieber, le président de l’entreprise de podcast Gimlet (rachetée récemment par Spotify). La mélodie a été composée par Mike Shinoda, un musicien du groupe rock Linkin Park. (Le son Mastercard sur YouTube)

Hello Bank, la filiale banque en ligne de BNP Paribas, revendique au 31 décembre 2018, plus de 400 000 clients en France et 3 millions en Europe. BNP Paribas annonce par ailleurs que son autre banque en ligne (distribuée par le réseau de buralistes), Nickel, dépasse désormais les 1,1 million de comptes ouverts.

Union européenne

La trottinette européenne contre-attaquent face à l’invasion des concurrents sur 2 roues américains (Lime, Bird…). Les 2 acteurs européens de la trottinette électrique partagée, l’allemand Tier Mobility et le suédois Voi Technology auraient envisagé une alliance. Bloomberg nous dit quand même que les discussions entamées en novembre n’avancent pas vite. Il faut peut-être recharger les batteries.

Qui a dit ça ?

« Bien sûr que les données sont importantes dans le marketing aujourd’hui, en particulier lorsque l’on doit mesurer et analyser les performances de l’expérience client dans un environnement où les points de contacts sont de plus en plus nombreux. Mais je pense qu’on surestime l’avantage que pourraient procurer les données en matière de personnalisation. La plupart du temps, je ne crois pas que les clients se disent – Wouf…, si cette expérience était personnalisée ça serait vraiment extraordinaire. »

C’est Scott Brinker d’Hubspot, l’éditeur de la plateforme de gestion marketing-vente.
(Which 50)

Si vous avez manqué la dernière édition, vous pouvez la lire ICI

Joindre la rédaction : redaction(at)numeriq1.fr